Points de vue

30 mars 2018

Grève SNCF : bras de fer sur les retenues de salaire

Interview de Bruno Serizay dans Le Figaro à propos du calcul des montants à déduire sur les salaires des grévistes de la SNCF.

Au total, ce mouvement, programmé sur 36 jours, est inédit et exceptionnellement long. Il pourrait déboucher sur un bras de fer à propos du calcul des montants à déduire sur les salaires des grévistes. Contrairement aux syndicats, la SNCF considère qu’il ne s’agit que d’un seul et unique mouvement de grève. «Elle estime justifié d’établir une retenue de salaire proportionnelle à la durée effective de la grève par rapport au temps qui aurait dû être travaillé», explique Bruno Serizay.

Article disponible en intégralité dans Le Figaro.